7étapes pour lâcher prise.
Prendre soin de soi

Fatigue et maladie : 7 étapes pour apprendre à lâcher prise.

Beaucoup de personnes qui souffrent de maladies chroniques ou inflammatoires, ont des symptômes de dépression, baisse de moral ou mauvaise humeur. Cela est dû souvent à la fatigue, mais pas que. Dans cet article je vous partage : 7 étapes pour apprendre à lâcher prise.

Il est impossible d’envisager une guérison, sans parler de comment gérer le stress ou la fatigue, les maladies causent beaucoup de problèmes émotionnels. En premier lieu, il faut prendre soins de l’esprit pour soigner le corps.

Qu’est-ce que lâcher prise :

C’est avant tout se libérer, accepter les changements, sans que cela nous affecte émotionnellement. Oublier le désir de tout maitriser et protéger notre intérieur de la surcharge mentale et physique.

Parlons un peu des anciennes coutumes.

Ils existent certaines coutumes, mythes ou préjugés, instaurés au fils des temps par la société, nos cultures ou religions, qui nous font du mal, pourtant nous les accomplissons chaque jour, par la peur du regards des autres.

Un exemple de ces préjugés :

Une femme dois savoir cuisiner !

Ce sont des fondements sans aucun intérêt, qui déclenchent chez nous, des émotions négatives ou contradictoires a notre volonté. Voyons en profondeur.

Si une fille ne sait pas cuisiner, c’est grave aux yeux de la société, mais un jeune garçon du même âge, qui lui ne sait pas faire la cuisine, c’est normal et cela ne pose pas de problème, c’est du sexisme culturel.

Un autre exemple : Un homme, un vrai, ne pleure pas !

Le sexe masculin, ressens des émotions, autant que nous les femmes, ils ne sont pas privés de sentiments. Pleurer aide à libérer une énergie négative de notre organisme. Donc, il n’est pas nécessaire que les hommes se cachent pour pleurer.

Apprendre à lâcher prise !

C’est important d’apprendre à lâcher prise, de l’ensemble des préjugés, attribués par la société. Car ces coutumes engendrent le surmenage.

Lors ce que vous souffrez d’une maladie inflammatoire ou chronique, vous êtes plus fatigué qu’une personne en bonne santé. À cela s’ajoute la charge mentale, boulot, famille, maison. Sans compter notre inquiétude face à la maladie. 

Il est primordiale de s'exercer à se détacher, de la surcharge mentale.

Vous n’êtes pas Wonder Woman. 

Si le ménage n’est pas fait ce n’est pas grave, si le linge n’est pas propre, ce n’est pas grave. Vous ne vivez pas seule, du même fait, que vous ne pouvez pas tout contrôler. L’élément principal de cette équation familiale, c’est vous !

La fatigue ne donne pas de bons résultats !

Vous devez prendre soin de vous, pour pouvoir vous occuper des autres. 

Première étape pour lâcher prise :

Accepter la maladie.

Accepter la maladie. Il n’est pas évident d’accepter le fait d’être malade, mais c’est nécessaire, pour guérir doucement les douleurs. Tout en cohabitant avec les symptômes.

Votre organisme ne possède plus la capacité d’être à 100 % H 24, vous devez penser au partage de votre corps, avec la maladie.

La gestion de stress et aussi important que la détoxication de notre organisme, voici un article qui devrait vous intéresser : Top cinq des aliments pour la désintoxication du foie.

La deuxième étape :

La fatigue, la maladie et vouloir tout contrôler !

N’écoutez pas, cette petite voix qui vous chuchote à l’oreille, lorsque les choses ne sont pas comme vous le désirez. Admettre que vous n’avez pas l’habileté de tout contrôler, car vous devez prendre le temps de recharger et soulager votre corps.

La troisième étape :

Visualiser la paix et la tranquillité pour apaiser l’esprit. 

Lever le pied et prendre le temps de ressourcer votre intérieur, ça doit être un mécanisme à adopter. Pratiquez la gratitude, la bienveillance et la positive attitude. Ne pensez pas trop et arrêtez de ruminer.

Acquérir les techniques de respiration pour vous détendre.

La respiration est une fonction innée et permanente. Même si nous ne pensons pas, elle tient un rôle vital dans notre organisme. Pareillement, elle peut avoir une autre utilité. Apprendre à la contrôler permet de l’utiliser pour s’apaiser

Entraînez-vous à la cohérence cardiaque.

Un autre exercice respiratoire souvent utilisé en méditation :

Il consiste à inspirer lentement et profondément. Retenir l’aire, expirer lentement et profondément. Bloquer au moment où les poumons se vident.  La respiration doit être aussi naturelle que possible, les rétentions doivent être assez courtes (environ 5 secondes).

Cet exercice favorisera l’oxygénation du cerveau, optimisera la circulation sanguine. En même temps, le processus de relaxations sera diffusé sur l’ensemble de muscles et provoquera l’apaisement.

Quatrième étape :

écouter votre corps, les états de fatigue consécutif, insomnie, tristesse, colère. Sont des signes que votre corps vous envoie, apprenez à les reconnaître.

Lorsque vous êtes plus réactive ou hypersensible pour les détailles du quotidien, c’est votre cerveau qui vous indique que l’énergie est en baisse, prenez le temps de les recharger.

Connaissez-vous les 10 aliments bons pour la santé, quand on souffre de maladies inflammatoires.

Cinquième étape :

Fatigue et maladie ne culpabiliser jamais !

Rien, ni personne, n’est indispensable. Il existe une solution pour tout, sauf la mort. Donc évitons-la. Prenez du recul et foncez, vous R-E-P-O-S-E-R. Votre santé et votre priorité.

Ne culpabilisez pas pour les simples taches de la vie, ou pour ne pas être en forme, pour ne pas passer du temps avec les amis ou la famille, cela apportera que de la souffrance.

Fatigue et maladie : Fatigue 7 étapes pour apprendre à lâcher prise.
Prendre l’air en pleine nature, c’est un moyen de vous ressourcer.

Sixième étape pour lâcher prise :

Organisez et réservez des créneaux pour vous, en pensant à votre maladie.

Tout comme nous avons besoin de trois repas par jour. Notre corps a aussi besoin, d’un sommeil de qualité et en quantité suffisant. Au minimum 8 H de sommeil pour la bonne récupération de nos organes.

Ainsi, prévoyez les rendez-vous bien-être, pour réaliser une sieste ou prenez des petites pauses, pour mieux gérer l’ensemble des responsabilités.

Septième étape :

Privilégier une alimentation équilibrée.

Pour combattre le stress et les inflammations choisissez soigneusement les aliments que vous consommez.

Évitons le 3P de : Pâtes, pain, pizza.

Réduire ou supprimer certains aliments comme le blé, l’avoine, le seigle puis l’orge. Qui sont pro-inflammatoires. Si vous ne pensez pas pouvoir en passer de ces 3P. Commencez par changer les pâtes blanches à base de farine industrielle par les pâtes de blé complet.

Pareillement, réduisez les biscuits viennoiseries, car ils agressent les parois intestinales, et créent l’inflammation.

Remplacez le riz blanc par le riz complet, quinoa ou boulgour.

Quelques légumes peuvent remplacer les céréales comme les pommes de terre, les patates douces ou le potiron.

Fatigue-maladie-7-etapes-pour-lacher-prise
Éviter ou bannissez les aliments industriels, préférez les aliments bruts.

Plus d’omégas !

Ajouter des poissons gras dans vos repas, au moins trois fois par semaine, comme :

  • Le saumon
  • Les sardines
  • Les harengs
  • Les maquereaux.

Si vous n’aimez pas le poisson, prenez des oméga 3 en capsules.

Je consomme les produits Actinutrtion. Une marque française de compléments santé. J’ai déniché un code promo de -25 % de réduction pour vous : Veronica25, profitez-en !

Consommer du magnésium, car selon une étude scientifique, un manque de magnésium peut avoir un impact sur le stress.

Mettez de la couleur dans vos assiettes.

Les fruits et légumes doivent être présent dans chaque repas que vous consommez, parce qu’ils apportent les fibres nécessaires pour une bonne digestion et un bon transit intestinal.

Les fruits et légumes de couleurs rouges, sont plus riches en antIoxydants comme les framboises, le cassis, les mures, le chou rouge, la betterave, les poivrons rouges etc. (D’origine Bio ou local). Prenez le temps de les déguster.

Dites non au sucre industrialisé

Réduisez votre consommation de sucre raffiné et optez pour une version moins agressive, plus naturel comme le miel (d’origine Bio), le sucre complet de canne, le sirop d’agave, (certifié commerce équitable), le xylitol.

Certains fruits comme par exemple les dates ou la banane ont un pouvoir sucrant, utilisez-les avec plus de fréquence.

Conclusion

  • Admettre qu’on est malade
  • Pensez positivement
  • Pratiquez la cohérence cardiaque ( respiration )
  • Se retenir de vouloir tout contrôler
  • Écoutez votre corps , aménagez votre emploi de temps en fonctions de votre état de santé.
  • Soignez votre alimentation.

Ces 7 étapes pour lâcher prise de la fatigue et la maladie. Vous permettrons de mieux gérer l’ensemble de facteurs qui provoquent la fatigue et la maladie. Ainsi vous pourrez améliorer votre quotidien et réduire vos souffrances. 

Crédits photo Pixabay

5 commentaires

  • Marie de Karma Santé

    Magnifique article, bravo !
    Les articles cités ont également retenu mon attention. À lire plus tard.
    Ces 7 étapes sont importantes dans un processus de guérison et également pour ne pas aggraver la maladie.
    Parcontre, je n’ai jamais réussi à dormir 8h ! 😊

  • B.GAUTIER

    Je ne suis personnelement pas malade, mais cependant je trouve cet article très intéressant par rapport aux notions de bien-être et de bonne santé qu’il transporte, je pense que tout chacun devrais pouvoir d’une manière raisonnable appliqué 2 ou 3 de ces principes afin d’améliorer son quotidien 😀

  • cherhine

    Ton article arrive à point dans ma vie. Je vis de gros changement dans ma vie professionnelle et le stress me ronge. Beaucoup de choses à coordonnées . Alors tensions, fatigue, mauvaise humeur, insomnie. Heureusement le cycle est en train de finaliser et les vacances vont me donner le temps de digérer et de faire la sieste sans complexe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.