La rétention d'eau et les cellulites
Prendre soin de soi

La rétention d’eau et les jambes lourdes

Quand la rétention d’eau te joue de tours.

La rétention d’eau peut se manifester par un gonflement au niveau des membres inférieurs : les jambes et les pieds, sensation de ballonnement ou des douleurs musculaires et articulaires.

Je faisais de la rétention d’eau, je commençais à me sentir vraiment étouffé avec cette sensation d’être gonflée, ballonnée, et j’avais chaud, même si dans ma chambre, c’était seulement à 19 dégrée de température, j’avais terriblement chaud, alors que je suis de nature chaleureuse, en vue de mes origines.

Je croyais être folle, j’ai imaginé un million de problèmes, j’ai même pensé que c’était la préménopause. Pour commencer , j’ai consulté mon médecin généraliste qui m’a conseillé des collants de contention, puisque, j’avais les jambes lourdes.

Alors comme d’habitude j’ai eu cette sensation de frustration, je ne sais pas vous, mais moi, j’aime comprendre mon corps le comment, le pourquoi. finalement, le diagnostic du docteur ne m’a pas rassuré du tout, pire, ça m’a énervée. Il y avait cette petite voix qui me disait, c’est en relation avec ta maladie. 

La première consultation

Je me suis décidé à consulter un naturopathe, et il qui s’est penché sur un point de vue différent du mon docteur généraliste,(évidemment ce sont deux manières différentes de traiter les maladies).

  • Mon mode de vie 
  • L’état émotionnel que j’avais à ce moment 
  • Un type d’alimentation que je suivais

Et ce n’était que le debout…
Voici quelques-unes de questions qu’il m’a posée.

rétention d'eau et jambes lourdes
  • Vous dormez bien ? 
  • Depuis quand vous avez ces sensations ? 
  • Vous pratiquez du sport ? 
  • Etes vous stressée ? 
  • Votre alimentation est comment ? 
  • Avez-vous des allergies ? 
  • Vous prenez des médicaments 
  • Souvent énervée ou pas? 
  • Vous êtes triste parfois?

Autant vous dire qu’avec toutes les questions qu’il m’a posée, il me connait plus que moi-même maintenant.

 Et le verdict… Vous faites BIEN de la rétention d’eau ! MAIS ce n’est pas la cause. Il faut voir au-delà de ces symptômes, puisque ce ne sont pas les seuls.

Tout d’abord, je tiens à vous préciser que jusqu’à là je ne l’avais pas parlé de ma maladie, car vous savez qu’il y a autant des naturopathes que de médecins et que chacun d’eux, ont des point des vues différentes;

Ce n’était pas la première fois que j’ai consulté un naturopathe, je me suis dit je crois que j’ai trouvé le bon, vous savez au fond de nous, nous avons cette sensation qui nous dit, c’est lui le bon, et c’était le debout d’un long accompagnement, que je suis reconnaissante d’avoir pu commencer. 

Mais, on va revenir sur le principal, la rétention d’eau, des recherches s’imposaient là !

C’est quoi exactement la rétention d’eau ?

Premièrement, il faut savoir que notre masse corporal est constitué de 60 % d’eau en moyenne, cette eau est présente dans deux grandes compartiments liquides de nos organes, intracellulaires 40 % et extracellulaire 20 %.

Ainsi, la teneur ou le pourcentage du liquide est régulé par la pression sanguine et les reins jouent aussi un rôle important puisqu’ils éliminent l’excès du sodium et potassium présente dans nos urines. 

Donc à partir du moment où il y a un dérèglement de la pression sanguine, les parois veineuses sont altérées, on appelle ça l’insuffisance veineuse. Cette affection touche 18 millions de Français et plus en particulier nous les femmes. 

C’est aussi cette insuffisance qui donne la sensation de gonflement et jambes lourdes et qu’est la cause principale. Pareillement un dérèglement des niveaux de sodium et potassium dans notre organisme, est un facteur déclencheur du gonflement.

Souvent le gonflement est plus visible au niveau des membres inférieurs, les chevilles ou les jambes.


Il peut aussi se développer au sein de nos organes on appelle ça un œdème. J’ai découvert des mots familiers, c’est-à-dire que je suis fan de GREY’S ANATOMY, pas vous ? 

Le mot œdème pourrait vous faire peur, eh oui vous devriez avoir peur, car en plus du gonflement et du mal-être de pieds et chevilles, l’œdème peut se situer dans vos muscles, dans vos poumons et même dans votre cerveau.

Les causes de la rétention d’eau sont multiples et elles peuvent varier d’une personne à l’autre ou même s’accumuler dans une même personne, comme c’était mon cas. Mes bouffées de chaleur que j’ai pensé être préménopause, c’était ça ! 

Cet article pourrait vous intéresser : Stress maladies auto-immunes et alimentation

Une rétention d’eau, peut déclencher des ballonnements, quand un œdème interne se situe dans l’estomac, le foie ou pire dans les intestins, il déclenche des règles douloureuses, une prise de poids, mais surtout une souffrance constante. 

En dehors de l’incommodité ou l’esthétique puisqu’on associe souvent les cellulites à la rétention d’eau, c’est un facteur santé qui a n’est pas à négliger. Consultez votre médecin traitant pour réaliser un bilan santé, mais ne vous contentez pas de ça, écoutez la petite voix qui vous parle.

Ces gonflements sont un message que votre corps vous envois.

  • Une mauvaise circulation sanguine (problème cardio-vasculaire) 
  • Une insuffisance rénale 
  • Des problèmes de thyroïde 
  • Problèmes pulmonaires 
  • Des problèmes avec votre contraception (déséquilibre hormonal) 
  • La malnutrition (l’excès d’aliments ultra-transformés)
  • L’excès de sel dans votre alimentation. 
  • D’un rythme de vie trop stressant 
  • Problèmes avec votre microbiote
  • Un manque des nutriments 

La première des solutions pour lutter contre la rétention d’eau, c’est essentiellement.

  • Acquérir une hygiène de vie saine 
  • Pratiquer du sport fréquemment 
  • Soigner son alimentation 
  • Hydratez-vous 
  • Dormez 8 h par jours au minimum. 

Pour lutter contre la rétention d’eau, côté sport, certaines activités sont conseillées.

  • Le yoga, pratiqué fréquemment, améliore les problèmes cardiovasculaires. 
  • Essayez la méditation qui vous aidera à réduire le niveau de stress et libérer les angoisses. 
  • La natation, permet de travailler l’ensemble des muscles sans douleur et d’augmenter le niveau de sérotonine. Côté alimentation 
  • Réduisez la consommation de sel 
  • Augmentez votre apport en fibres (fruits et légumes) 
  • Bannissez les produits ultra-transformés de votre assiette 
  • Consommez des bonnes protéines 
  • Favorisez les aliments aux pouvoirs drainants 
  • Buviez au moins 1,5 d’eau par jour. 
  • Rétablissez votre équilibre acido-basique 

Pour finaliser, n’oubliez pas, que vue que nous avons certaines maladies inflammatoires, nous devons faire encore plus d’attention, à l’ensemble de facteur de notre système digestif, car ce n’est pas que l’alimentation équilibrée qui compte, il faut encore savoir la valeur nutritionnelle des aliments et lesquels sont plus bénéfiques pour nous.

Parlez-en à votre médecin pour un suivi régulier de votre bien-être quotidien. Travaillez en parallèle avec les naturopathes et les nutritionnistes qui vont vous indiquer les meilleurs aliments pour votre santé en fonction de vos besoins. Surtout écoutez votre corps et observez les signes qu’il vous envoie.

Une dernière chose la priorité est votre santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.